Autonomie énergétique

on dailyvici's blog

Lien: https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/autonomie-energetique-ces-villes-qui-y-sont-presque-1879686

Les Echos sont tombés dans le panneau... publicitaire de certains élus locaux. Un certain nombre de communes revendiquent désormais une "autonomie énergétique". Cette expression véhicule explicitement l'idée qu'un territoire pourrait se replier sur lui-même, et vivre à l'avenir en ne comptant que sur ses propres forces. Fini la dépendance aux autres, et en route vers le paradis !

Malheureusement, cette expression relève d'une illusion d'optique. Tout d'abord, même en se limitant aux consommations directes des ménages (sans parler des entreprises, généralement non prises en compte), l'énergie considérée est le plus souvent (voire quasiment toujours ) limitée à l'électricité, le gaz étant parfois (mais rarement) inclus. C'est oublier un peu vite que la première énergie finale consommée en France c'est le pétrole. Et les puits de pétrole sont rares en France !

Même les communes qui produiraient des cultures pour agrocarburants ne peuvent utiliser ces derniers purs : il n'existe pas de moteur de voiture à l'éthanol ou à l'huile de colza en France.

Ensuite une large partie de l'énergie consommée par les ménages est incorporée dans les aliments, vêtements, objets et services publics ou privés dont ils bénéficient : où est l'autonomie énergétique quand on dépend des mines de charbon australiennes et de la marine marchande mondiale pour avoir des objets en acier ?

Enfin cette notion "d'autonomie énergétique" (et "d'énergie positive") est apparue avec les renouvelables. Je n'ai jamais entendu une commune possédant un barrage ou une centrale nucléaire la revendiquer, alors qu'elle serait nettement plus justifiée dans ces derniers cas si le concept était valide !

Incidemment, si l'autonomie uniquement électrique était réelle pour les communes qui la revendiquent à cause de leurs éoliennes (cas évoqué dans l'article), cela signifierait que l'on pourrait couper la commune en question du réseau national (si on est autonome on n'a plus besoin des autres, correct ?). Mais... avoir une production annuelle équivalente à la consommation annuelle ne garantirait pas pour autant de l'électricité aux habitants concernés les jours avec peu ou pas de vent. Ces communes restent dépendantes du réseau et donc... ne sont pas autonomes, même pour l'électricité.

En fait, dans notre pays, aucune commune ne peut s'extraire de la mondialisation (et donc de l'énergie utilisée "ailleurs"), qui fournit à nos habitants logements (qui contiennent de l'acier alors que nous n'avons plus de minerai de fer en France), véhicules, aliments et vêtements, et même... les éoliennes qui rendent "autonomes" qui sont fabriquées ailleurs !

Cela ne nous fait pas courir plus vite dans la bonne direction que de se tromper sur le sens des mots. Pire : en créant l'illusion d'une sécurité qui n'existe pas, nous augmentons le risque.

Post original sur LinkedIn